Sessions Carnassiers – Novembre 2016


Novembre 2016, les sessions carnassiers.

bord-greenLe Grand Colombier  Rhône – QGFbord-blue

bord-blueflaot-bluebord-blueLes pictos bleus représentent les eaux « ouvertes », lônes, rivières, fleuves…

bord-green Float-green boat-greenles pictos verts, les eaux « fermées », plans d’eau, étangs, lacs…

Sur ce mois de novembre on aura que très peu de temps pour aller pratiquer notre loisir préféré, entre travail et météo peu clémente, les week-ends c’est la fatigue qui l’emporte. Les températures diminuent enfin et les pluies abondent, de quoi redonner un peu d’air à nos fleuves et rivières. Malgré cela, nous ne trouvons pas le temps d’aller pratiquer les lônes par des débits confortables. Au programme de ce mois pauvre, une petite sortie courte le long du Rhône le soir et deux sortie en bateau au Grand Colombier.


pictograms-nps-fishing Le Grand Colombier.bord-green  les sorties depuis le début d’année sur le plan d’eau du Grand Colombier ne rapportent trop peu, on a réussi à toucher quelques poissons le mois dernier mais on le sait, les période de fin d’automne et début d’hiver peut être propice aux carnassiers là-bas. La première session s’effectuera tôt le matin avec lol69 en attaquant dans dans un brouillard épais avec une visibilité de 50 m, nous avançons donc très lentement sur le plan d’eau à la recherche de spots marqués. La stratégie du jour est de pêcher des cassants situés entre 6 et 10m, ou des postes propices avec structures immergés, ou à traquer éventuellement les bancs de fourrages fortement rassemblés à ces époques de par la diminution des températures d’eau. Elles tombent aujourd’hui sous les 8° et devrait permettre un rassemblement des bancs de perchettes et autres petits poissons blancs, si vous ajouter à cela les nombreuses lignes de carpistes déposer tout au long du plan d’eau, et jusqu’au milieu de celui-ci, avec des postes fortement amorcé, vous obtenez des concentrations de poisson blanc situé très précisément sur le plan d’eau et à proximité des coups lourdement entretenu sur plusieurs jours. Nous décidons donc de nous attarder quelques fois sur les bancs croisés afin de jouer une fois de plus les parties en vertical. Nous irons même jusqu’à naviguer uniquement, effectuent des grandes diagonales afin de trouver rapidement du poisson concentré. Nous avons déjà pratiqué ce type de pêche de par le passé mais sans résultat, nos expériences de lecture des échos sondeurs s’étant grandement amélioré, nous éprouvons moins de mal à localiser les bancs de fourage, à envoyer nos leurres sous la sonde pour en constater le dessin immédiat que provoque ses animations. C’est donc non loin d’un marqueur de carpistes et sur une zone située entre quatre et 8 m de fond que l’on apercevra ses premiers grosse concentration de poisson blanc, des grosses nappes situé tantôt sur le fond, tantôt à entre quatre et cinq de profondeur, des bancs atteignant parfois plusieurs mètres de large. On aperçoit beaucoup de gros échos « secondaires » situé à proximité des boules, l’excitation montera vite sur le bateau à la vue de plusieurs gros échos bien long… La technique est de pratiquer soit en verticale sur les boules, soit de s’éloigner de quelques dizaines de mètres de la zone du banc et d’effectuer des passages en récupération linéaire afin de déclencher un prédateur éventuellement à l’affut à côté ou sous le banc. Contrairement aux fois précédentes la magie opère et c’est Pavince qui pourra profiter de cette expérience ou l’adrénaline monte en même temps qu’une action se dessine à l’écran, on est quasiment dans l’expérience jeux video… On utilisera des leurres type shad entre 9 et 11 centimètres parfois agrémenté d’attractants, en faisant varier les animations sur du plus prononcé ou des choses plus minimaliste, laissant aller le poisson au gré d’une légère dérive du bateau que le vent léger nous permet d’effectuer. Au bout de quelques minutes Pavince annonça l’apparition de deux beau échos situé juste sous le banc qu’il prospectait, et à peine fini sa phrase qu’il senti enfin la tape franche dans le sillon de la canne pour contre ferrer et enfin glorifier un premier brochet sur cette technique, qui plus est maillé à 68 cm . Puis quelques minutes après et sur les mêmes gestes, un nouveau poisson qui se tenait aussi à l’affût, 43 cm cette fois-ci. Le reste de la journée on effectuera des trajectoires le long des lignes bathymétriques 6 m, le long des cassants, profitant du guidage i-pilot link, continuant à insister sur les bancs mais l’activité semble s’être réduite. lol69 arrivera malgré tout à décider un petit bec de 40cm, posé à l’affut, à l’abord de la digue fraichement construite, dans environ 3m d’eau. Nous finirons la journée, en revenant vers la mise à l’eau, cherchant toujours le regroupement de poisson, mais notre score n’augmentera plus. On rentrera très satisfait d’avoir pu enfin expérimenter la prise de poissons sur des pêches verticale.

On y retournera pour une deuxième session avec Pipo et lol69. Il fallait faire profiter à Pipo de cette découverte et pourquoi pas y gouter. Même technique et stratégie, la situation semble se dessiner de manière identique à la fois précédente. Une bonne partie du plan d’eau semble vide de poisson, et des zones bien localisées donnent des concentrations folles. La proximité des postes carpiste déjà pêché ou en cours de pêche, attire bons nombre de poisson blanc, et les brochet suivent. On admirera encore de magnifiques bancs de plusieurs mètres, situés aujourd’hui tantôt sur le fond, tantôt entre 6 et 7m sur 10. De gros échos les accompagnent, signe qu’autre chose que de la friture batifolent ici. Pipo et Pavince pratique sous le bateau en verticale tandis que lol69 effectue des animations en récupérations linéaire armé de ses shad one up maison 😉 Et c’est lui qui fera parler la foudre, sur une animation lente et minimaliste, et alors que le leurre entreprenait sa remontée à la lisière du banc de fourrage, qu’il fut pris violemment et sans doute, il annonce le contact avec un bec maillé. Après un joli combat sous le bateau, il pourra célébrer la plus grosse prise FT69 de l’année 2016 au Colombier, 73 cm de bonheur ! Quelques dizaines de minutes plus tard et sur le même banc, Pavince pourra déclencher, et en verticale, un petit bec de 43 cm ayant succombé au one up blanc. La technique rapporte enfin, depuis le temps que l’on essayait de temps à autre de jouer avec un écho de carnassier potentiel. L’abnégation paye et ce mois de novembre nous aura offert, pas seulement de beaux poisson, mais une réelle concrétisation de nos efforts à varier nos techniques pour réussir des sorties moins moroses. Un dernier à peine maillé du mois, pris par lol69

pictograms-nps-fishing

Rhône – QGF. bord-blueUn tour dans le Rhône en mode Street avec Pipo sur le début du mois. Comme depuis le mois d’aout on s’essayera à la perche, et à remonter le long des péniches à touristes plutôt que de descendre, visant les bancs de chevesnes et/ou d’alevins dans les zones d’ombre, le tout monté en light, nylon 15/100 de rigueur pour plus de discrétion dans une eau limpide. Les bancs de blancs sont toujours bien présent mais deviendrons moins compact sur la fin du mois, on les retrouve de manière plus éparse le long des bateaux.Capot pour cette sortie unique.


Bilan sur cette fin de novembre 2016, il a plu un peut plus, notamment sur la première quinzaine, offrant des possibilités de pêche de semi crue dans les lones. Opportunités que n’aurons pas su saisir tant la fatigue lié au travail était grande et le climat décourageant. Les températures ont bien chutés, celle des eaux avec, redonnant un peu de punch aux carnassiers. Les brochets maillés se réveillent lentement, les touches s’en ressentent et les combats restent énergiques. Ce mois marquera surtout nos premières prises sur des pêches en verticales, et surement un complément de stratégie pour aborder plus sereinement nos sorties au Grand Colombier par exemple et dans les grands lacs Alpins que nous allons forcement continuer d’explorer.


Une petite vidéo pour mieux se rendre compte pour les amateurs… (6min20 – 150 Mo).

A bientôt pour d’autres pêches dans le Rhône… 😉


 

2 Responses to Sessions Carnassiers – Novembre 2016

  1. Draghost dit :

    Bravo les furieux! Ah cette fin d’année, juste une petite fenêtre de pluie et pouf disparue… dur dur… En plus je lis que le temps consacré à la pêche est moindre, c’est d’autant plus plaisant de prendre les quelques cartouches hivernales mes amis! A vous revoir en groupe à l’occaz et profitez de cette fin d’année!!!! Le Drag

  2. Pavince dit :

    Salut Drag !
    Ouai pas facile cette fin d’année, heureusement en décembre, et même si les sorties sont rares, y a du mieux… 🙂
    Peut être en janvier aurons nous le temps avant la fermeture… 😉
    ++

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WordPress and ThemeMag

Accueil | CGU | Remerciements | RSS : s'abonner | Thanks to Cr@zypush