Sessions Carnassiers – Mai 2021


Mai 2021, les sessions carnassiers.

boat-greenLe Grand Large Float-greenLes Eaux Bleues

bord-blueflaot-bluebord-blueLes pictos bleus représentent les eaux « ouvertes », lônes, rivières, fleuves…

bord-green Float-green boat-greenles pictos verts, les eaux « fermées », plans d’eau, étangs, lacs…

Bonjour à tous, c’est l’ouverture, enfin ! Ce n’est pas pour autant que les occasions d’aller tremper les lignes seront nombreuses, mais on profitera quand même de quelques belles journées. On avait posé des congés pour rentabiliser à fond le potentiel mais la météo souvent très variable avec des possibilités d’orage nous obligera à rester confinés ! Au programme du mois, une sortie en bateau sur le Grand large et deux sorties Float-Tube aux Eaux Bleues de Miribel.


pictograms-nps-fishing Le Grand Large.boat-green Sortie matinale en mode Team avec John lol et Pipo, on attaquera tôt pour profiter d’une longue journée de pêche et s’offrir plus de possibilité. Le couvre feu à 21h nous privent d’un coup du soir que nous affectionnons particulièrement, il faut mettre toutes les chances de notre coté pour espérer quelques touches. De ce que nous avons vu ci et là, les brochets sont calmes et même si quelques belles prise ont été faite, cela reste minoritaire. Les silures ont l’air plus actifs, comme souvent le cas au mois de mai dans nos eaux. Malgré cela on part la fleur au fusil et tous le monde est taquet ! C’est aussi l’occasion de se retrouver entres potes en ces périodes plutôt contrainte à l’isolement. On sera malgré tout vite ramené à la réalité car malgré des variations de proposition sans cesse, les touches ne viennent pas. Pourtant les eaux sont parfaites avec une belle teinte qui rapporte souvent. Certains endroits sont même très piqués, les eaux du canal avec un barrage Suisse en purge drainent des matières en suspension qui viennent s’échouer dans le plan d’eau par les failles de pales-planches et teinter celui-ci assez fortement sur certains secteurs. On navigue, on change de spot régulièrement, on cherche le pattern, rien n’y fait, c’est le calme plat. Heureusement la rigolade est au rendez-vous et permet de mieux supporter cette absence d’activité pesante. A force de dérives bien calculées, on parvient à trouver l’ouverture, et une touche en doublé de lol69 et Pipo, l’un faisant une perche de 20cm pendant que l’autre remontra le premier petit brochet du jour. On marquera un spot-lock afin de vérifier si la zone est propice, et si le pattern se confirme ou si nous avons simplement affaire à un léger pic d’activité. PaVince fera au premier lancer au Cranck un brochet lui aussi, signe que le pattern leurre souple n’était pas significatif mais que l’on bien face à une montée en activité des poissons. Malheureusement elle sera courte et éphémère, le calme reprendra ses droits. On fera une pause casse croute, avant de reprendre notre quête. Sur l’après midi on arrivera à monter quelques petit brochet ci et la mais ce n’est pas la folie. Il faudra attendre la fin d’après midi pour Pipo voit enfin le bout du tunnel. Alors qu’on avait opté pour un parcours au milieu des bateaux sur l’un des ports, sont leurre souple sera saisi violemment. Il croit d’abord avoir affaire à un silure tellement le poisson tient le fond et donne des coups de tête, le frelon du moulinet déroule même sur quelques mètres. Faisant preuve d’autorité, il contrera le rush et on pourra apercevoir le poisson arriver en surface, un joli brochet, très gras et plein d’énergie, qui lui en fera voir sur un ou deux rush supplémentaires. Un coup d’épuisette plus loin, on pourra mesurer la bête à 76 cm, le maillé du jour est bien la ! Après cette action on se dit que la journée pourrait être sauvée, et on garde espoir pour la dernière heure de pêche. Pavince croira enfin tenir son fish du jour, mais malgré une belle touche, et une canne qui pliera bien, le poisson se décrochera après quelques secondes de combat, raté ! Il faut se rendre à l’évidence, ce n’est pas aujourd’hui qu’on aura réussi notre plus belle partie 😉 Bilan 7 brochets et une perche.

pictograms-nps-fishing

Les Eaux Bleues.Float-green Le premiere sortie sera avec Pipo par une après midi ensoleillée et ventée, on vient chercher du bon temps… Pêche de 14h à 20h, couvre feu oblige la aussi il faudra oublier le coup du soir. On décide d’emprunter l’un de nos parcours habituel, plus par habitude que par réelle conviction. On remue immédiatement que le niveau de l’eau à fortement augmenter, il semble y avoir 70/80 cm de plus que les années précédentes. Les nombreuse pluie des deniers mois y sont surement pour quelque chose. Il faudra adapter la bathymétrie iNav si le niveau demeure. Depuis 2013, nous n’avions pas re constaté un tel niveau, l’eau affleure sous les arbres des iles, et les plages de galet sont réduites sur la plupart des contours. Les pêcheurs en Float-Tube sont bien présent et c’est même l’embouteillage sur les premières minutes. Alors qu’on avait entamé les premiers lancers dans « la faille des nudistes » (dis comme ça, ça prête à confusion, mais c’est le nom qu’on lui a donné), des pêcheurs nous emboitent le pas, en étant même très collant. On accélèrera pour les distancer, mais rien n’y fait, ils nous collent aux basques. Sans être impoli on leur fait comprendre que ce n’est pas le bienvenu, et ils changeront de cap. Comme souvent, on cherche ce qui peut fonctionner, variant leurre souple, leurre dur, spinners et tout genre, mais rien ne tape sur cette première heure. Il faudra attendre l’arrivée aux ilots de joncs, pour que Pipo ne voit sont Cranck stoppé, mais le poisson se décrochera avant d’arriver au Float, un brochet qui semblait avoisiner les 60cm. On se dit que c’est peut être le début d’une activité certaine, et on attaque le bassin dans le bassin, une zone plus profonde située derrière les ilots, avec de nombreux herbiers. On y avait croisé pas mal de silure, notamment lors des frais de Brème dans ces même joncs. Et rapidement PaVince apercevra sous son Float une ombre noire et longiligne assez caractéristique. La masse dépasse aisément le mètre cinquante. Il fallait tenter le coup, comme nous avions pu le faire les années précédente et au mois de Mai, sur les Eaux Bleue mais aussi et surtout à Longeville, une traque du silure a vue qui s’était souvent soldé par une casse de la ligne ou de la tête plombée. Aujourd’hui PaVince prendra le temps d’adapter son leurre en fonction de la cible. Un gros shad Ripple monté sur une TP ultra solide afin de se donner le plus de chance possible. GoPro en route pour espérer saisir une touche en direct, il pourra commencer à descendre le leurre devant la gueule du monstre qui reste impassible. Pipo arrivera sur zone pour voir la scene de plus près. Alors que les protagonistes discutaient et après une énième descente du leurre, le leurre sera enfin engamer violemment. Un ferrage adapté, la canne plie bien, et le combat pourra commencer. Comme d’habitude cela déroule beaucoup sur les premiers rushs. Le poisson se sentant pris, tente par tous les moyens de se défaire. Il ira même jusqu’a effectuer des rush en surface de manière complètement folle, laissant PaVince dubitatif et impressionné. Après cela, il faut jouer la montre, entre reprise de contact à l’aplomb du silure et rushs démesurés, il faut essayer de la fatiguer sans casser quelques choses. Le silure semble vouloir se cantonner à cette zone assez profonde, il rush jusqu’à des zones ou la profondeur diminue puis il fait demi tour pour revenir. Après 40 minuits de combat le silure montre son nez, il est enroulé dans la ligne et remonte en surface comme mort. Il sera difficile de le saisir par la bouche car elle n’est, de fait, pas accessible. Il faudra ruser, lui laissant du lest, afin qu’il se démêle tout seul, mais il ira se tanker dans les herbiers une fois de plus. Après moulte manipulation douteuse avec la canne, PaVince arrivera à revenir à une situation plus conforme, et Pipo pourra se saisir du glane par la bouche. Il est piqué au bord, et l’hameçon est bien enfoncé dans le cartilage, nous mettrons donc un peu de temps avant d’arriver à le décrocher. Une mesure rapide avec la longue de canne, il arrive quasiment au bout de la MH qui mesure 2m10 !

Suite à ces émotions, on continuera notre quête, ponçant de tous les cotés à la recherche d’un brochet actif. On passera par nos fosses traditionnelles, mais le vent bien présent nous complique la tâche pour tenir un poste. Il faut s’en arrêt compenser à la palme pour rester sur place et jouer le coup à fond. Tout cela demande beaucoup d’énergie et vous fatigue plus rapidement . L’heure avance et il faut retraverser le plan d’eau, face au vent, un retour qui finira de nous achever. Il reste 1 heure de pêche sur la bordure du parking, l’occasion pour Pipo de faire un petit brochet de 4(cm qui viendra décapoter une partie bien compliquée. PaVince ira de sa touche ratée avant de se rendre à l’évidence, il faut sortir de l’eau au moment ou, peut être, l’occasion de sauver la journée allait se présenter…

Le lendemain, on y retourne avec lol69, non pas que le trou de la veille nous ai donné envie de recommencer, mais l’envie de pêcher à 3 en mode Team était plus grand que d’aller à 2 sur un autre spot. John lol ne pouvant se déplacer trop loin.. On fera presque le même parcours que la veille en variant par un tour d’île. lol69 pourra vite se décapoter sur un jolie perche venue s’emparer du Tail Dancer coloris orange. 25 cm qui ouvre le bal du jour. Quelques mètres plus loin, Pipo parti en mode traque du silure a vue sera vue récompensé. Le même genre de masse noire que la veille trône sur le fond entre les herbiers. L’occasion pour lui de s’essayer comme PaVince le jour d’avant. Mais le silure ne semble moins en proie à déguster la proposition. Il s’en ira lorsque le leurre heurtera le dessus de sa tête sur une descente peut être mal maîtrisée de Pipo, dommage… il semblait bien aussi gros.

On passera toujours sur ces zones que l’on connait bien, et qui semble propice à la tenue de poisson. Et même si la veille elles n’avaient rien rapportées, aujourd’hui John saura proposer le bon leurre au bon endroit, et pourra s’offrir un joli combat avec un brochet sauteur de 69cm. Le poisson effectuera une chandelle sur 1m de haut avant re rusher en profondeur, puis de remonter pour une seconde chandelle moins spectaculaire, mais toujours sympathique à observer. Les poissons sont toniques, il faut que la température des eaux est idéale, aux alentours des 14 degrés. Juste après un release dont seul John, à le secret, on entamera le tour de l’ile. PaVince ayant opté pour le Pattern Cranck qui semblait fonctionner dans l’instant pour lui aussi s’assurer un poisson du jour. Certes non maillé qui fait toujours plaisir dans ces phases de disette. La aussi le brochet est plein d’énergie. Après cela on retombera dans un vécu morose, avec une pratique venteuse fatigante, et une traversée du plan d’eau pour rejoindre la zone de fin de journée attenante au parking. On se sépare pour couvrir un maximum de terrain, certains optent pour la profondeur des 4m, d’autres jouent les herbiers denses dans moins de fond. Le soleil décline mais les touches ne viennent toujours pas. Cette journée ressemble à celle la veille, on décidera de plier afin d’être rentrée avant le couvre feu, dommage, ici encore, peut être que la dernière aurait pu être celle qui aurait libéré tout le monde… On attendra le 9 juin et un couvre feu plus tardif, en espérant que les poissons aient levé le leur également.

 


Bilan sur ce printemps 2021, nous n’aurons vraiment pas eu beaucoup d’occasion d’aller pratiquer. Dans les plans d’eau les températures sont idéales mais l’activité ne suit pas. Les herbiers se sont bien développés offrant beaucoup de possibilités. Les silures semblent être plus visibles que les autres espèces et viennent sauver nos journées un peu plates…


Une petite vidéo pour mieux se rendre compte pour les amateurs… (11min30/265Mo).

A bientôt pour d’autres pêches dans le Rhône… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Powered by WordPress and ThemeMag

Accueil | Mentions Légales | CGU_iShare_iNav | Politique_Confidentialite | Remerciements | RSS : s'abonner | Thanks to Cr@zypush