Sessions Carnassiers – Mai 2014


Mai 2014, les sessions carnassiers.

Tout d’abord, bonne ouverture à tous nos lecteurs 😉

Çà y est, c’est le grand moment attendu pour tous les fans du carnassier dans le Rhône, l’ouverture du 10 mai 2014 et la pêche aux leurres… La Team impatiente depuis quelques temps déjà avait pré-ouvert ces sessions carna dans le Vidourle… Il était temps de re conquérir ses territoires locaux de prédilection, lônes et autres plans d’eau sont prévenus ! Aux programmes, les Eaux Bleues à Miribel, le Grand Colombier d’Anse, le Lac Marion à Biarritz, les sorties du soir Quartier Général Frère sur le Rhône, Le Grand Large et le Canal de l’Yzeron.

pictograms-nps-fishing10/05/2014 : Miribel – Les Eaux Bleues. Pour commencer cette nouvelle saison aux carnassiers, les suggestions vont bon train mais notre choix reste difficile. On optera pour un spot que l’on a pratiqué qu’une seule fois en Float-Tube, le plan d’eau des Eaux Bleues à Miribel. De plus, l’ULPL aurait effectué un lâcher de Black-bass la bas, des surprise potentielles qui nous font trancher pour ce coin ! On ira pêcher de 14h à 21h en compagnie de lol69 et Pipo. Mise à l’eau au niveau du restaurant « La Mama » et de la plage naturiste.

« La plage naturiste de Miribel-Jonage dans l’Ain est officiellement naturiste depuis l’été 2007. Cette officialisation par arrêté préfectoral a ainsi permis l’éviction d’indésirables voyeurs et exhibitionnistes ternissant l’image du naturisme. En effet, par assimilation rapide, le grand public mal informé confondait hélas naturistes et pervers. Avec l’officialisation récente de la plage naturiste de Miribel-Jonage, les choses sont rentrées dans l’ordre et les fauteurs de troubles ont été chassés.

Cette plage naturiste de galets d’une centaine de mètre de long jouit d’une ambiance familiale des plus agréable. La plage de Miribel-Jonage est idéale pour s’initier au naturisme en toute sérénité. »


Le décors étant planté, on s’éloignera vite du coin d’embarcation afin de ne pas déranger ses occupants et permettre à Pipo de pêcher serein ! On traversera le lac jusqu’à l’île d’en face qui constitue la frontière avec la réserve des Grandes Vernes. On pratiquera la bordure de réserve jusqu’au « bassin » Nord-Est des Eaux Bleues.

eaux-bleues

Pipo fera une perchette sur les hauts fonds de bordure de l’île puis ne touchera plus rien de la journée. Par endroit la surface est couverte de coton et pollen divers qui rendent les pêches difficiles. En s’éloignant un peut des bordures et en tentant dans un peut plus de fond, lol69 fera sortir un petit brochet d’environ 45 cm sur un cranck dans 4m50 d’eau environ ! Le premier brochet de la saison, non maillé certes mais qui ouvre malgré tout les compteurs et nous rassure sur l’activité. Plus tard et toujours en pleines eaux et sur un cranck, un deuxième juvénile venu s’essayer à lol69.lol-ebAu bilan, une ouverture mitigée, les carnassiers sont présents mais peu actifs, et les attaques étaient plutôt molles, comme une sensation de fin d’hiver… lol69 fera 2 brochets, Pipo une perchette et Pavince capot !

pictograms-nps-fishing11/05/2014 : Lac du Grand Colombier. Le lendemain, on profitera encore du Magic Boat. Le lac du Colombier offre de nombreuse possibilités avec ses fonds variés et plus conséquents, qui alternent entre hauts plateaux situés à 6 mètres et fosses de 13 mètres. On a tous de nouveaux leurres adaptés pour les grandes profondeurs en stock et nous avons hâte de pouvoir s’essayer avec ici !

C’est donc à mi journée que l’on entame cette deuxième partie de la saison. Le temps est dégagé pour l’instant mais le vent menace de se lever et quelques nuages noirs apparaissent au loin. Il fait bon malgré tout, l’air est à 20 degré et l’eau 18 en surface.

colOn prospectera l’aile Est du plan d’eau pour rejoindre la « lône » au Nord et finir par la partie Sud-Ouest moins profonde. On bénéficie au passage de la bathymétrie du lac, chose qui nous a fait gagner énormément de temps !col copie

Pour ceux que ça intéresse, il est possible, sur demande cordiale, de vous transférer le fichier .kml nécessaire à l’intégration Map dans votre Écho-Sondeur de la carte de bathymétrie.

Alors c’est sur, on aura l’occasion d’essayer toutes nos nouveautés mais sans que cela n’ai d’effet vraiment concret. Les poissons sont aux abonnés absents et varier les techniques n’y change rien ! On mangera juste avant une petite averse pour reprendre de plus belle nos activités. Et aller savoir si ce changement de temps a énervé nos amis carnassiers, ou est-ce l’éternel don du capitaine Pipo mais, à peine chaussé son Sandra Orange sur tête plombée 10 grammes, et lancer en direction de bordure remplie d’algues, que notre talentueux pêcheur du jour verra l’attaque de ce joli maillé à 64cm.

pipo-64Encore une fois, notre Pipo national nous démontre que les brochets maillés sont monnaie courante ici, puisqu’en 4 sortie il en aura fait trois ! Pour les autres ce sera un beau capot malgré une session de pêche en verticale éducative très drôle 😉

pictograms-nps-fishing14 et 16/05/2014 : Lac Marion (Biarritz – 64). En déplacement dans le Sud-Ouest, je ne pouvais pas ne pas chercher un petit coin où pratiquer mon loisir préféré ! Et dès les premières recherche sur Internet, je réalise à la fois ma chance et mon désarrois ! En effet, il existe bien un petit lac du nom de Marion à 1,5 km de l’hôtel, les Black-bass (et des gros) ont l’air présent, mais je n’ai pas emmené de leurre souple !!! Avec moi, une boite de cuillère et tout un tas de poisson nageur. Tanpis , ce sera de toute façon la découverte, et étant un novice du carnassier et encore plus du Black-bass, que je possède ou pas les bons leurres ne devrait pas changer grand chose 😉

Le premier jour, je débarque la bas, et aperçois de fort belles bordures arborées et très sauvages. Çà laisser rêveur au vu du nombre de spots potentiels à Black-bass. Le « hic » est que ces bordures sont en réserve ornithologique et une barrière fait le tour de ces zones vous en empêchant l’accès. Très vite je suis désabusé et me replie sur des zones plus standard sans vraiment d’arbres immergés, de nénufar ou autre coins propices. Puis en persévérant, je peut enfin apercevoir les premiers petits excités du coin. J’y vois trois bass, et après être passé avec un poisson nageur et une cuillère je constate que ça les intéresse mais ils ne veulent pas mordre !!! C’est la que le retrouve un petit caperlan souple immitation au fond d’une boîte… Et au premier lancer, paf, explosion en surface, ferrage, c’est dans la poche 😉 26cm…! Deuxième lancer je décroche un plus gros, mal piqué, environ 30cm… Après ça je verrai un suiveur, puis plus rien! Le vent se lève fort, je rentre !IMG_0184Deux jours plus tard je re itère mon expérience. Et je constate que le coin qui restait de libre la dernière fois était lui aussi aujourd’hui entouré de barrière stipulant cette fois ci, des plantations spécifiques… Je me rabatterai une fois de plus sur un coin qu’il me reste de disponible sur ce plan d’eau dont les possibilités diminues jour après jour. Je rencontre alors un premier bass. A vu, et ayant perdu mon leurre souple Caperlan, je manie le popper avant/après une branche de bambou flottante, et paf au ptit saut pour passer au dessus, y m’a pris !
Le deuxième pris à 20m du bord, un long lancer et deux mini pop suffiront à le décider, un immense « paaafff « explosif en surface, et un joli petit combat avec du frein dehors, me laisseront admiratif devant ce combattant. Ils étaient super actif mais refusaient la plupart des leurres que j’avais. Au souple texan ça aurait été un carnage…au vu du nombre de suiveurs constatés.

Ce coin est très intéressant mais très peut de spot sont corrects. Dommage pour les bordures interdites, les Black-bass ont l’air actif et nombreux ici ! Vous imaginer donc bien comment les locaux font de beaux spécimens ici…;-)
++

pictograms-nps-fishing18, 19, 21, 23, 28 et 29/05/2014 : QGF. Petites sessions habituelles du soir le long du Quartier Général Frère. On effectue des descentes du Rhône entre les ponts de voie de chemin de fer de Perrache jusqu’à l’aval du pont Raymond Barre. C’est plutôt par commodité que par prédilection du spot que l’on pratique ici, même si ces coins offrent par fois de belles surprises… Vous y trouverez Perches et Brochet principalement mais on y a déjà aperçu des Silures et des petits Sandres. Les sorties se font de 18h à 21h30 (heures légales de pêche en vigueur).

IMG_0240

Cette année, QGF se révèle sous de bons hospices. Les perchettes sont bien la, et on arrive à en voir une tous les cinq lancer ! Des spécimens plus gros montrent même le bout de leur nez ! Sur chaque sortie, on en fait quelques une et les capots deviennent rare. A noter qu’elles ne sont pas pour autant acharnée sur les leurres. On les voit mais on ne les prends pas forcément.

Le mercredi et le jeudi férié de l’ascension, on y retourne avec Pipo. Le mercredi, le Rhône coule à 850 m3/s vers 17h00 lorsque l’on commence notre partie du soir. L’eau est très colorée est de nombreux débris circulent ci et la. Le débit ne cessera d’augmenter pour atteindre les 1000 m3/s vers 20h rendant a pêche quasi impossible sur ce secteur. Capot général ce jour, on s’y attendait un peut, on a rarement pris du poisson dans ces conditions. Le jeudi, les eaux sont plus fréquentable et le Rhône a repris sa couleur vert/bleue et même si quelques matières en suspensions sont à déclarée, la pêche parait plus sensée. Pipo se fera vite surprendre en bordure par un gros spécimen venu faire demi tour devant lui, ne saisissant pas vraiment le leurre, et précipitant Pipo dans un ferrage un peut trop hâtif pour selon !? La bonne nouvelle du jour, c’est qu’ils semblent actif ! On insistera beaucoup sur les secteurs à « bas-port en béton », sur les hauts plateaux de QGF comme on les nommes dans l’intimité ! On passera pas mal de poisson Rapala, mais on ne décollera rien du fond ou en bordure, on ne voit même aucune perchette suivre nos petit cranck comme d’habitude ici. Il faudra attendre le spot le plus aval de nos périples journaliers du soir à QGF, la mini darse à l’aval du pont Raymond Barre. J’aurai l’occasion de faire enfin le premier fish de cette partie du Rhône à « l’abri » des courants; un petit brochet de 30cm pris dans 50cm d’eau environ. Il ne résistera pas au Jointed Shad Rap de Rapala.

IMG_0344On pourra accéder plus tard au ponton plus en amont (mais toujours en aval du pont Raymond Barre), occupé précédemment par deux louloutes concentrées à bronzer ! Le temps de (re) trouver ses marques ici, et après quelques passages à taton le long du banc d’herbier, le Shad Rap fonctionnera de nouveau. Croyant d’abord à une grosse algue, Pavince mettra un peut de temps à réaliser tellement l’attaque fut molle, le poisson, pris à 20m, montra en surface et se révélera. Le combat commencera alors, il essayera de partir sous le ponton, repartant ensuite au loin. Le fuoro 40/100 tient bon, le nœud tresse/fluoro aussi, Pipo trouve alors le courage et la dextérité nécessaire pour glisser sa main dans la gueule agiter du brochet énervé  et remonter la bec sur le ponton ! Merci à lui dans son assistance, puisque je pourrais enfin battre ce record qui se faisait attendre, à 74cm, et bien fat !

IMG_0354

Au bilan, à noter une perche 24 cm par Pavince avant la nuit, bien « fat » sera la plus belle prise de perche du mois ici. Des sifflets de 25 cm et 30cm suiveurs puis mordeurs se laisseront tenter. D’autre plus gros feront les suiveurs mais resteront méfiants et mou. Heureusement, 74cm viendront conclure ce moi d’ouverture de belle manière. QGF valeur sure ? A suivre…

pictograms-nps-fishing17 et 25/05/2014 : Grand Large. Souvent discutée, la pratique de la pêche sur ce spot est également toujours à choisir avec précaution. La grosse fréquentation du coin nous rebute régulièrement et la sur-pêche nous laisse dubitatifs. Malgré tout ce « Must » de la pêche au brochet nous attire et nous allons de temps en temps pratiquer la bas. Nous pensons qu’il serait fort utile de s’auto-réguler sur les présences les Week-End afin de rendre plus humaine (fiiin moins humaine…) la fréquentation du site ces jours la ! Avis aux pêcheurs que l’on aperçoit systématiquement à chaque venue la bas !

Lol69 ira chauffer le terrain le 17 mai en solo, et mettra au bateau 5 brochets non maillés mais mordeurs. Il les fera principalement aux poissons nageurs. Il aura aussi l’occasion de faire connaissance avec les « sailer » du coin, très sympathiques pour lui avoir porter assistance pour un triple enfiler dans la peau de la main !

Photos-0137On y retournera la Team plus complète avec lol69, Pavince et Pipo, toujours sur le Magic Boat 😉 C’est par un dimanche où une dizaine d’embarcation nous accompagne que nous mettons à profits nos expériences ici; puisque rapidement Pavince fera monter deux petits brochets derrière le leurre, révélant la technique potentielle du jour. Confirmant plus tard sur ces mêmes petits, 25cm et 40cm pris au Tail Dancer Rapala white and silver 9cm, puis sur des maillés à 54 cm toujours au même leurre et 62 cm sur un Clack in’ Cranck Rapala qui coulait doucement, seul, sans animation, et qui s’est vu pris au passage… Deux perchettes de 20cm se laisseront aussi tenter par des cranck Rapala.IMG_0290 Pipo fera son diesel pour contacter et mettra plus de temps à concrétiser, mettant le turbo tardivement mais surement et effectuant ainsi la majorité de ses prises sur la fin de journée dans le petit port central. 3 prises 30cm, 40cm et un maillé à 62 cm.IMG_0275lol69 ne laissant en général pas de doute sur ses résultats, mettra, à l’image de Pipo, lui aussi un peu de temps à concrétiser. Et c’est la force de la Team, garder la concentration et l’obstination nécessaire pour faire la différence. Il fera son triplé du jour avec deux maillés à 52 cm et 68 cm et un plus petit à 49cm.IMG_0305Au bilan, une journée record pour la FT69. 10 brochets dont 5 maillés, et deux perches. C’est la plus grosse journée carnassier de son existence, 4m82 de brochet !!!

pictograms-nps-fishing30/05/2014 : Canal de l’Yzeron. Voila bien longtemps que l’on avait pas mis les pieds sur ce haut lieu du contact ! C’est un peut par hasard et parce que notre tour quotidien à QGF avait révéler un Rhône trop élevé, que nous avons décidés avec Pipo d’aller se réfugier dans notre canal préféré à la tombée du jour. On pratiquera la même méthode qu’il y a deux ans. Des petits poissons sont présents en nombre ici en bordure, les chasseurs savent pourquoi ils rentrent, pour y trouver une multitude de proie craquantes et fraiches… cela confirme la taille minimal des leurres à employer. Ce sera cuillère numéro 3 Aglia Or, points noir et ponpon rouge non plombée. Une remontée de canal pour se remémorée les coups ici, depuis l’autoroute jusqu’au passage au pont de voie ferré, le temps de repérer les coins actifs.

Rien à signaler jusqu’à ce que vers 20h, alors que nous étions revenu pêcher en amont du pont « SNCF », Pavince aperçu un effet « jacuzzi » parmi les nombreuse bulles qui se dégagent habituellement dans le canal. Cela ne ressemblait pas un classique mais bien un rôdeur qui fouillait le fond, puis un deuxième un peut plus loin, une multitude de bulle de toute tailles et en nombre remontaient du fond… « Ils sont la! » s’écriât-il, comme sentant le coup venir pour mieux le calculer. annonçant à Pipo la présence des moustachus. Le premier lancer de cuillère un peut court ne fis pas grand chose, le second plus précis, pourra passer juste à l’amont et à l’aplomb des bulles et déclencher l’attaque puissante du silure. « Contaaact…!!!!, j’tai dis qu’y étais la, s’écriât-il de nouveau… » ravis de voir que le pressenti devenait réel. Le silure monta taper en surface et on pu apercevoir promptement la bête, le combat pouvait s’engager alors, tout comme les discussions sur sa taille. A l’expérience et au poids, Pavince sent gros et les sueurs commencent. Il partira en remontant le canal jusqu’au pont situé plus haut, puis redescendra de nouveau, multipliant les rush fulgurants dont le moulinet se souviens encore…! Après 20 minutes de gestion de frein et de trajectoire, maintenant la bestiole à l’entre deux ponts et non loin des escaliers. Il faudra malgré tout le trainer sur quelques dizaines de mètres pour l’approcher des escaliers situés au niveau du pont pour que Pipo puisse le saisir par sa bouche béante qu’il ne manquera pas de refermé fermement pour le mordre.. IMG_03831m44 estimé à 25 kilos, très en forme, une impression de gros alors que le gabarit reste modeste pour le Rhône,… et la canal 😉 Un combat très physique que l’on avait oublié, les tapes de brochet du moment y étant surement pour quelques chose.

Plus tard, et toujours équipé d’une cuillère numéro 3 Aglia, c’est Pipo qui permettra à la Team d’effectuer le grand chelem sur ce mois de mai 2014, en sollicitant un petit Sandre de 41cm, très typé et en pleine forme !

sandre-pipoCe mois de Mai commence doucement mais surement, les poissons semblent encore  dans un état végétatif et les attaques s’en ressentent. Malgré cela, on arrive à faire quelques prises même si elles ne constitue pas des record en taille, elles le sont en nombre 🙂

La FishTeam69 réalise un Grand Chelem jamais réalisé auparavant, avec la prise d’une bonne partie des spécimens de la famille des carnassiers où assimilés sur le même mois, à savoir la Truite, le Chevesne, le Black-bass, la Perche, le Sandre, le Brochet et le Silure, avec un record équipe de 4m82 de brochet sur une journée et un double record établi pour Pavince au Silure.

Une petite vidéo pour mieux se rendre compte pour les amateurs…

A bientôt… 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Powered by WordPress and ThemeMag

Accueil | Mentions Légales | CGU_iShare_iNav | Politique_Confidentialite | Remerciements | RSS : s'abonner | Thanks to Cr@zypush