Sessions Carnassiers – Juin 2014


Juin 2014, les sessions carnassiers.

Un si beau mois pour la pêche habituellement. Cette année, le travail nous a volé notre temps et les sorties ont été quasi inexistantes. Aux programmes, quelques sorties du soir Quartier Général Frère sur le Rhône, un tour dans le canal de l’Yzeron et une sortie à pied à Miribel sur la Simondière et les Eaux Bleues, voilà tout ! Ajouter à cela une météo difficile, peut d’eau, une forte chaleur et beaucoup de vent, ce moi de juin est vite à oublier même si une belle surprise nous attends…

pictograms-nps-fishing  QGF. Une dizaine de petites sessions habituelles du soir le long du Quartier Général Frère. On effectue des descentes du Rhône entre les ponts de voie de chemin de fer de Perrache jusqu’à l’aval du pont Raymond Barre. C’est plutôt par commodité que par prédilection du spot que l’on pratique ici, même si ces coins offrent par fois de belles surprises… Vous y trouverez Perches et Brochet principalement mais on y a déjà aperçu des Silures et des petits Sandres. Les sorties se font de 18h à 21h30 (heures légales de pêche en vigueur).

Les poissons ont totalement disparu, on aperçoit bien une perchette de temps en temps mais rien ne tape. On enchaine les capots. CLC trouvera l’ouverture sur un PN Caperlan, et une perchette au bout ! Le vent souvent supérieur à 40 km/h et les fortes chaleurs rendent la pêche difficile, ajouter à cela un Rhône qui va en s’arrêtant, les carnassiers ont désertés le lieu.

IMG_0406Au bilan, 4 perches et deux sifflets sur le mois.

 

pictograms-nps-fishing  Miribel – Simondiére – Les Eaux Bleues. Cela faisait longtemps que l’on était pas retourné à pied à Miribel afin d’affronter les bordures pas toujours évidentes la bas, et les plans d’eau non navigables, également compliqués. A part de la perche, on y jamais vraiment fait du poisson, et les témoignages des autres pêcheurs diverges… Cette année, nous sommes un peut plus affutés et disposons de nouvelles armes. Il fallait aller s’y confronter de nouveau.

Le décors étant planté,  on partira du parking de La Bletta, pour rejoindre la zone Ouest de la Simondière, et plus loin, les Eaux Bleues. Aujourd’hui c’est dimanche et le parc est blindé, il faudra faire preuve d’astuce pour se garer pas trop loin des spots de pêche. On attaquera le seul spot accessible de l’aile Ouest de la Simondière, la où Pavince avait loupé un petit suiveur à la fermeture. Et c’est au même endroit, que le miracle se produisit. C’est sur un Stick Bait Caperlan imitation perche et une trajectoire oblique par rapport à la bordure que Pavince pourra enfin soulever le premier brochet des Lacs non navigables de Miribel. Après tant de session infructueuse ici, c’est un peut comme un Graal, et en plus il est juste maillé ! Premier poisson pris dans La Simondière, premier brochet des Lacs non navigables.

broc2Puis c’est sur les Eaux Bleues que le reste de la partie donnera quelque chose. Notre re passage du soir à la Simondière sur son aile Est cette fois-ci ne donnera rien ! Le niveau d’eau est bas et le lac a perdu 1 mètre par rapport à l’ouverture, les bordures sont dégarnies. On cherchera les coins où le poisson blanc semble actif en surface, des hauts fonds jonchés d’algues. L’occasion de solliciter deux petits brochets. Le premier de 35 cm pour Pipo au Clack’in Cranck Rapala imitation et le second pour Pavince, toujours au Tail Dancer Rapala, 40 cm.

IMG_0592On profitera des magnifiques coucher de soleil de Miribel et de leurs ambiances incomparables….

 

pictograms-nps-fishing

 Canal de l’Yzeron. Le vent trop fort pour pratiquer dans le fleuve nous poussera d’abord dans le bassin des joutes de la Mulatière. Il est de nouveau ouvert depuis quelques mois, après que la passerelle d’accès est été réparée !? Mais la aussi, le vent nous touche et la pêche est ardu. On y pêchera quand même histoire de redécouvrir ce lieu mais dans un vacarme assourdissent. Plus, tard on décidera d’aller à l’abri dans l’Yzeron, voir si comme les semaines précédentes, les glanes étaient actifs la bas.

IMG_0502Et c’est avec CLC et Pipo que l’on se dirige alors vers le canal, commençant à envisager au travers de nos discussions (divagues ?), les éventuels contact qui pourraient arriver, ainsi que les acteurs mis en jeux ! En arrivant, on voit vite quelques attaques de surface si et la, apercevant même une ou deux belles queues au passage. Immédiatement, on saute sur le coup, on lance nos cuillère à destination de l’impact, en général, un ou deux passages en surface juste après l’attaque suffisent à décider les moustachus. Voyant l’activité, l’espoir est grand mais les cuillères ne semblent pas intéresser nos amis aujourd’hui. On jouera comme ça, quelques 5 attaques sans que cela ne donne de suite à nos passages…. rare…et déconcertant… On continuera le long, essayant d’autre alternatives et d’autre coins.

IMG_0505Pavince s’arrêtera même de pêcher un bon moment, pensif, revoyant ces attaques qui n’avaient rien donné, et qui avaient disparu désormais. Ils n’étaient plus la, ils avaient certainement déjà rejoins le Rhône à cette heure-ci, la partie était fini pour lui. Pipo ratissait la zone de la même manière, trainant ses cuillères entre deux eaux…CLC idem, en variant aux SpeenerBait pour essayer avec plus de vibration. Cette ambiance le laissât dubitatif, et pour sauver sa partie (si rare en ce moment), il décida de chausser un PN Rapala pour s’essayer aux chevesnes présent et autre perchettes qui passaient. Sauver le capot, la déception du jour, c’était désormais son seul but. Fièrement et comme pour prouver qu’il n’était pas si abattu qui l’en avait l’air, il ira même jusqu’à charrier CLC en lui indiquant avec sureté, qu’en utilisant ce leurre, il allait lui falloir deux lancer pour catcher ! Et il n’en fallu qu’un ! Au même endroit ou l’on ratissait désespérément depuis 3/4 d’heure, deux tirettes franches sur le Jointed Shad Rap pour bien le faire vibrer suffiront ! La canne fût stopper net dans une violence folle, puis c’est sur un coup d’éclat en surface qu’on pourra voir la partie arrière de ce qui ressemble plutôt à un glane de 30 Kg  qu’a un chevesne ou une perchette ! Le combat commencera fort, Pavince se rends vite compte que le poids est énorme, et Pipo estime à 1m60+ la taille du contact. C’était parti pour une classique ici, « le déroulé de Canal », d’abord vers l’aval, puis vers l’amont et ainsi de suite. A vous d’arriver à leur faire faire demi tour sans les contraindre, sinon ce sera le retour au Rhône et/ou la casse. La finesse du bleuf dans le relâché de tension pour leur faire croire que cela est fini tout en diminuant l’angle de ligne en remontant le bord du canal, c’est magique, ils font demi tour 😉 Mal de bras oblige et animer par un esprit d’équipe fort, la canne est passée à Pipo qui achèvera le combat de 25 minutes en faisant preuve de patience pour ramener lentement le monstre aux escaliers. Pavince pourra aller chercher lui même sa proie, avec laquelle il ne manquera pas de se faire les petites frayeurs en vigueur à la prise à la bouche. Pipo descendra également pour l’aider a tracter vers le haut ce spécimen d’environ 45 Kilos pour 1m81, record battu pour Pavince.

IMG_0517Heureusement qu’un triple record au Silure pour Pavince (1m44, 1m71 et 1m81) est établi, sans quoi le mois aurait été bien maussade. (montage Silure :  tresse 9/13 Kg, bdl 60cm Fluoro 40/100 by lol69, moulinet Daiwa 3500, agrafe américaine num 40 Kg, canne Caperlan Lure 2m40).

Une petite vidéo pour mieux se rendre compte pour les amateurs…

A bientôt… 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WordPress and ThemeMag

Accueil | CGU | Remerciements | RSS : s'abonner | Thanks to Cr@zypush