Sessions Carnassiers – Août 2015 – Le Lot


1 au 9 Août 2015, Session Lot (46).

Cela faisait longtemps que cela nous titillait l’esprit, découvrir cette rivière mythique et les paysages associés devenait une nécessité ! Cette rivière, en bonne santé, regorge d’espèces diverses. Les carnassiers sont bien représentés, à l’images des fameux Black-Bass et autres brochet, et les fédérations locales sont vraiment très actives, de quoi aller prendre de la graine dans un cadre somptueux ! Ce sera en mode duo avec Pipo que l’on se rendra dans la région du Lot à Puy l’Evèque, où un gite nous attends en bord de Lot au camping des vignes que l’on atteindra après 5h30 de route…


La rivière Lot (by Jean Marc Andrieu).
Falaises du LotPlus long qu’abondant, n’a pas moins de 480 kilomètres, grâce aux innombrables sinuosités d’un cours en moyenne dirigé vers l’ouest. Le Lot, dont il semble que le vrai nom soit Olt (du latin Oltis) commence à 1500 mètres d’altitude environ dans les montagnes du département de la Lozère, puis entre dans le département de l’Aveyron, où il passe devant Espalion et reçoit la Truyère à Entraigues. A une altitude de 167 mètres au-dessus de la mer, il commence à toucher par sa rive droite le territoire auquel il a donné son nom, la rive gauche continuant d’appartenir à l’Aveyron.
Défilé des anglais à BouzièsIl coule d’abord dans une gorge puis il contourne le roc escarpé qui porte Capdenac le Haut.
Après avoir séparé pendant 45 kilomètres environ le Lot de l’Aveyron, il entre en aval de Cajarc dans le Lot pour y couler tortueusement pendant 125 kilomètres au moins.
Il y descend une vallée généralement très profonde, évidée dans le plateau des Causses, tantôt au fond de véritables défilés au pied de rochers élevés, tantôt dans de petits bassins. Il passe à Saint Cirq Lapopie, Saint Géry, Vers, puis il entoure Cahors par un repli de 5 kilomètres de longueur, dont l’isthme n’a pas 700 mètres de largeur.
Pont ValentréDevant cette ville, où il coule sous les arches du vieux Pont de Valentré.
Au-dessous de Cahors, le Lot passe au pied du château de Mercuès, à Douelle, Luzech, Saint Vincent Rive d’Olt, Albas, Castelfranc, près de Prayssac, à Puy l’Evêque. C’est sur ce secteur que nous le pratiquerons. Il passe du Lot au Lot et Garonne un peu en aval des ruines de la ville d’Orgueil. Dans le Lot et Garonne il arrose Villeneuve sur Lot et s’unit à la Garonne un peu en aval d’Aiguillon.Dans le département du Lot, il est navigable sur une partie à l’aide d’écluses.

-> Coté hébergement, Pipo nous avaient dégoter en dernière minute, un gite pour 6 personnes, loué par téléphone à un gérant de camping fort sympathique et commercial. map-lot

Le village-camping « LES VIGNES » est un véritable ensemble dédié aux vacances. Tout est prévu pour que vous passiez un séjour inoubliable, que vous restiez dans l’enceinte du camping ou que vous visitiez les environs. Le site est exceptionnel : cadre protégé très nature, arbres centenaires, faune et flore très variées, activités et sites touristiques, gastronomie et vins, sports et bien sûr baignade et pêche… Le village vacance se trouve à l’intérieur d’un méandre formé par la rivière Lot (2ème rivière plus propre de France) et propose, en plus de sa piscine, une belle plage de sable avec accès direct depuis le camping. Le complexe est composé d’un ensemble de 26 gites très spacieux, d’un terrain de camping *** , d’un snack bar, d’une épicerie, de terrains de sport et de jeux.campingPar chance on récupèrera le gite le plus proche de la rivière, inespéré même, on gonfle les Float Tube dans le salon et on emprunte le petit chemin sur 40m pour embarquer ;-)- De la terrasse on entends les attaques en surfaces et cela nous boost d’entrée ! Il est composé de 2 chambres et d’un grand salon, cuisine, terrasse avec barbecue en dur, etc… la grande classe et à un prix raisonnable.IMG_2438-> Coté Pêche et Spots, on a quand même fait quelques recherche Internet et il faut bien dire que les informations abondent. La fédération de pêche 46 est vraiment très actives et les AAPPMA locales suivent bien ! Ils savent vraiment ce qu’est un tourisme pêche, développé autour du concept de tourisme local, afin d’assurer un développement continu de la région en dehors des saison estivales ! Leur guide 2015 est extrêmement bien fait et regorge d’info, tant sur l’emplacement des mises à l’eau, de l’empoissonnement, que pour l’hébergement pêche, et les activités liées. Mieux que tous les discours de louanges, nous vous invitons à le parcourir ici : Guide peche Lot 2015. Malgré cela, on est un peu perdu au départ, et on a pratiqué devant la maison, logique ! Par la suite, ayant obtenu des informations complémentaires, on optera pour des secteurs plus propices, soit disant… Les Spots pratiqués seront donc devant notre gite sur le secteur de Puy l’Evèque, puis sur la zone de Castelfranc, Luzèche, la base de loisir de Caix, et le plan d’eau de Cassagnes et Cahors en street fishing pour finir.map-relComme vous pouvez le constater sur le plan en relief ci-dessus, la rivière Lot serpente entre petits monts et mini plaine offrant des typologies et une hydrologie très variables. Coté bathymétrie, on avait bien mis la main sur quelques cartes qui rendaient bien compte de ces variations importantes mais on avait rien trouver sur nos secteurs, c’était donc découverte et repérage total. En réfléchissant, on s’aperçoit bien que la grande majorité des zones profondes se trouve à l’aplomb des falaise, au moment ou la rivière vient butter et creuser le rocher, offrant quelques 17m de profondeur en bordure certaines fois, alternant avec des cotés attenant aux vignobles sur les zones semi plate ou les vignes côtoient la rivière de près et les hauts fonds très encombrés d’herbiers prédominent… Un canal de navigation est présent sur les zones navigables et offre 10m de fond par endroit, mais il n’est pas rare de trouver moins d’1m au milieu du Lot sur les biefs non navigables. Globalement, on pêchera dans 4m50 d’eau maxi sur le secteur de Puy l’Evèque, avec une moyenne plutôt à 2m, sur Castelfranc c’est plus la même topologie, et l’on trouve des trous plus important et régulier sur les 8m, une moyenne aux alentour des 5 mètres. Plus en amont sur Caix on ira jusqu’à des fosses de plus de 10m et une moyenne à 8m environ. Bizarrement, c’est en remontant que l’on trouvera plus d’eau. Cette rivière est régulée malgré tout, EDF est bien présent, des passes à poisson ont été déployées, et les paliers et écluses sont fréquents, environ tous les 2 km. Le Lot connaît de nombreux barrages sur son parcours. Ils se divisent entre deux catégories, en fonction de leur capacité de production. Le Lot possède un affluent, la Truyère, qui est reconnue d’intérêt national en raison de sa chaîne de production hydroélectrique. Cette dernière influence le Lot, à l’aval d’Entraygues-sur-Truyère, jusqu’à la Garonne. La dénivellation importante de la Truyère et du Lot, en amont d’Entraygues-sur-Truyère, a permis de construire un ensemble de barrage dans des gorges profondes fournissant 10 % de l’hydroélectricité produite en France.Son alimentation surtout pluviale, explique les sauts de son débit, les crues brutales d’automne ou de printemps qui peuvent prendre, parfois, un caractère catastrophique. Le débit du Lot a été observé sur une période de 64 ans (1937-2000), à Villeneuve-sur-Lot, ville du département de Lot-et-Garonne, située à peu de distance de son confluent avec la Garonne. Le bassin versant de la rivière est de 10 700 km2 à cet endroit (sur 11 254).Le module de la rivière à Villeneuve-sur-Lot est de 151 m3/s.Le Lot présente des fluctuations saisonnières de débit très importantes, avec des crues d’hiver-printemps, portant le débit mensuel moyen situé entre 193 et 289 m3/s, de fin novembre à début mai inclus, avec un maximum en février, et des basses eaux d’été, de juillet à septembre, avec une baisse du débit moyen mensuel atteignant le plancher de 32,5 m3/s au mois d’août.Le décors était planté, l’aventure Lot pouvait commencé !

pictograms-nps-fishingSpot Puy l’Evèque. Le jour de notre arrivée, on ne résistera pas à aller gouter immédiatement aux plaisirs du Lot. C’est donc pour le coup du soir de 19h que l’on embarquera directement sous le gite…;-)

Le coin est magnifique, la rivière apparait à la fois sauvage et mystérieuse, et en même temps accueillante et prometteuse… Des îlots de nénufars occupent le terrain ci et là, sous l’eau, élodées et autres plantes aquatiques font présence en nombres. Un léger courant se dessine en surface, laissant imaginer une zone relativement peut profonde. Chose confirmer aux premiers coup de palmes, on aperçoit le fond tout le temps, à environ 2m50 max. Les bordures sont très encombrées, un peu à l’image du Vidourle, de nombreux arbres morts sombrent dans l’eau, ronces et végétaux hostiles arborent leur pointes dissuasives et offrent aux poissons des cachent idéales. On est venu dans le Lot pour s’essayer aux Bass et Becs locaux, nous adapterons nos leurres et modes de traque en fonction du poisson cherché sur le spot dit. Le premier soir est calme et l’on découvre le lieu avec fascination, quand entre deux arbres apparaissent des battisses typiques, toute équipé de leur pigeonnier, architecture locale riche et typé, où que l’on débouche sur des zones ouvertes ou les vignobles verdoyants et à pertes de vue, vous rappelle que vous êtes dans une région de terroir ! Sur la tombée du soleil, un semblant d’activité se dessine en surface ou ce sont d’abord de multiples ronds formés par de petits blancs en surface, puis de gros splash révélant des attaques potentielles de carnassiers. Pavince s’armera d’un Popper et commencera à ratisser tantôt plein courant, tantôt entre deux souches dans un insert en bordure. L’occasion de commencer à rater quelques touches sur les leurre de surface qui ne sont pas ceux que l’on a le plus pratiqué. Des petits Bass ou autre Chevesnes semblent se laisser prendre mais avec une certaine prudence, qui fait qu’il ne se piquent pas ! Les décrochés iront bon train, et plus particulièrement sur une explosion en surface plein courant et un poisson qui n’offrira que quelques seconde de combat à un Pavince à la fois satisfait d’avoir su déclencher des attaques en surface et déçu de ne pas avoir tenu son poisson… On rentrera en 10s sur notre terrasse pour s’y faire un petit barbecue bien mérité, évoquer l’avenir proche ici, et commencer nos rêves de fish !IMG_2449Le lendemain on repartira sur le même secteur à hauteur du gite. C’est vraiment très pratique de finir son petit déjeuner et d’enfiler instantanément sa combinaison néoprène, prendre son Float déjà prêt, gonflé, sur la terrasse et de se retrouver en quelques minutes les fesses dans l’eau dans ce cadre la ! Mission du jour, savoir qui nous en fait voir la veille et trouver l’espéré Bass ou Brochet, et repérer la partie du Lot en aval du Camping.pl-avalOn commencera la pêche vers 10h comme on l’avait fini la veille au soir, aux leurres de surface ! Cela tombe bien, au fur et à mesure que l’on descend la rivière, le fond diminue et se tapi de gros bloc de roche, des fois disposés en couches lamellaires… Le courant est plus prononcé sur ces zones, et cela semble propices aux chevesnes que l’on aperçoit en nombre dans le coin. On comprends vite qu’il faudra surement oublié Black et Bec aujourd’hui, et « se cantonner » aux chevesnes qui sont de redoutables partenaires de jeux sur les leurres. Pavince s’emploie et le résultat ne se fait pas attendre, après ajustement de la cadence et du type d’animation sur un StickBait Salmo Samy 6,5cm, c’est l’explosion en surface, et le début d’un combat sympa dans le courant, dans une eau limpide où l’on voit évoluer son poisson. Au final, tant à la touche si violente qu’à l’énergie dépensée pour se défendre, ils savent être admirables…attaque-surfacePavince pourra en faire 7 sur la journée avec une moyenne à 35 cm, Pipo en montant quand à lui deux petits de 18cm. Le record du jour est ce magnifique de 42cm.chev-42Pipo, essayera malgré tout de déclencher autre chose aujourd’hui, et à l’aide d’une cuillère numéro 3, il pourra triompher avec un barbeau pris plein courant. Bon maintenant c’est aussi limpide que la rivière, le secteur aval n’est pas le plus propice à ce que l’on recherche.barbeauLe lendemain, on attaque la partie amont, on remontra le Lot jusqu’au palier . On trouve de suite plus de fond sur ce secteur et l’on peut de nouveau se rapprocher de pêche plus habituelles aux Bass et Bec. On s’essaye en bordure et pleine eau. On y passe un peu tout,  du texan en carolina ou en direct, Speener, Gig Weedless, ChatterBait, PN, rien ne tape !pl-amontLes Spots sont tous marqués, c’est un pur bonheur d’environnement mais on ne touche rien ! Un retour aux leurres de surface nous redonnera du chevesne foufou et de la perche sur certains coups, l’occasion de lever quelques petites jusqu’à 28cm.perchLes StickBait de surface façon Walking The Dog fonctionnent à merveille sur les perches comme sur les chevesnes.perch2Le plus gros du jour fait 48 cm, Pavince en fera 5 aujourd’hui, Pipo se cantonnera aux perches.chev-52La topologie est propice aux brochets mais avec une eau à 29 degrés, ils sont surement tapi quelques part et on arrive pas à en déclencher. Pipo verra bien un petit bec nager dans le fond mais loin d’être intéressé par les leurres, idem pour les Bass au abonnés absent. Pourtant tout semble réuni, cela doit « jazzer » à certaines saisons !spot-pl-amont2On arrivera jusqu’au palier ou l’on casse croutera un bout dans un univers sauvage. Ici se trouve une plage idéale pour cela, plus haut un ponton parking à bateau avec accès voiture.spot-pl-amont222On fera une dizaine de chevesnes et quelques perches, tout au leurre de surface, parfois dans 5m d’eau ! On ne trouve pas forcement ce que l’on était venu chercher mais l’on apprends beaucoup sur ces techniques, et il faut bien dire que les chevesnes sont vraiment de bon poisson de sport ! Dans notre Rhône, nous avons plus de mal à en faire et les gros spécimens sont très méfiants, ici tout semble différent et ils tapent fort dans les leurres, du pur bonheur ! Heureusement qu’ils sont la se dit Pavince, qui finira sa journée à rentrer par le bord, avec quelques litres d’eau dans les bottes, combinaison percée et un boudin gauche du Float à plat… ! Il faudra trouver de quoi la remplacer, le boudin sera réparé avec les rustines fournies, pour la combinaison nous nous rendrons à Cahors dans l’excellent magasin de pêche « Quercy Pêche » situé au Rond Point de la zone d’activité, beaucoup de stock et références, patron sympa, et informations à la clef pour optimiser nos pêches.

pictograms-nps-fishingSpot Luzèche. Sur les conseils de la veille nous allons chercher sur des secteurs plus adaptés brochet et Black-Bass, et éventuellement un petit glane qui trainerai dans le coin et semblerait actif en ce moment contrairement au bec…! Le Lot regorge de glane de taille moyenne (1m à 1m50), quelques gros spécimens sont capturés mais rarement remis à l’eau, ils n’excèdent du coup rarement les 1m80… On embarquera au niveau de l’un des ponts de Luzèch, le plus éloigné du barrage hydro-électrique.luzecheEffectivement on trouve plus de fond, et des bordures cassantes avec des abruptes de 2m50 et des fosses de 8m dans le canal. Comme ailleurs des tapis de végétations occupent le terrain ci et là, et rendre obligatoire les montages pour la pêche en heavy cover. On optera pour rester en surface plutôt que de jouer les trouées, le peu de test réalisé ayant été non fructueux. Une fois de plus, la journée sera compliquée et la tâche difficile. Tout semble pourtant réuni une fois de plus, énormément de post marqués, une topologie idéale, bref c’est un peu déconcertant. On croisera deux Black-Bass airant entre les herbiers mais pas en train à morde quoique ce soit, déjà on en voit !luzeche1Plus de chevesnes aujourd’hui, Pavince arrivera à faire monter deux perches de 23 et 28 cm sur un stick en surface dans 3m d’eau en bordure.perch-luz2Ce seront les seuls poissons du jour… dur dur ! Les pêcheurs locaux croisés sont à la traque du silure qu’ils ont l’air impatient et content de manger, et le pêche au vif ! On le comprends, c’est encore pas aujourd’hui que l’on trouvera le Graal…

pictograms-nps-fishingSpot Caix. Direction la base nautique de loisir de Caix en passant par le col de Cayrac qui offre une vue magnifique et typique de ce que l’on peut retrouver sur place le long du Lot. Des falaises et des cirques de végétation ressemblant à des pistes cyclistes olympiques font faces à de minis plaines ou les vignobles brillent de leur vert bouteille, au milieu le Lot serpente et tranche entre ces deux décors que tout oppose, l’anarchie sauvage des flancs des monts et la rigueur d’alignement de ces vignes si entretenue.col-cayracAlors que l’on envisageait de faire la partie aval, un jeune du coin nous suggèrera plutôt la partie amont, conseil que l’on suivra.caix-av5On traversera directement en face de la mise à l’eau de la base de loisir de Caix pour rejoindre un haut fond très encombré, large d’une vingtaine de mètres sur 300. caixLe tout en heavy cover, tapisser de nénufars et autre plantes émergentes dont les noms nous sont bien étranger… Ce sera l’occasion de varier en surface et de passer par l’utilisation de grenouille montée texan, avec un trailer style jupe de Speener. Pipo visant le brochet, il effectuera quelques lancers dans le cover en direction de la berge et ramènera très lentement et par accoup la grenouille à lui ! Faute de concentration tant la tentation de la vue de la plage et des ses occupantes était grande, il manquera l’attaque sur sa grenouille et ne fera qu’entendre et ressentir la touche, qu’il s’empressera de contrer en ferrant, trouvant la ligne vide de poisson…et de leurre ! Coupé net, Pavince ayant assister à la scène restera bouche bée, les becs se révélaient enfin et de quelle manière ! Environ 70 cm qui nous enlève la possibilité de voir le premier brochet du Lot.caix4Cela met du cœur à l’ouvrage et l’on sent que l’on se rapproche peu à peu du but. Ce secteur est plus profond, avec quelques 10 m de fond dans le chenal, et des bordures pouvant afficher 12m à l’aplomb des falaises !caix3Malheureusement ce sera la seule émotion du jour nous laissant apprécier le premier capot de la semaine !

On reviendra deux jours plus tard s’essayer au spot aval, comme prévu initialement. Topologie identique, stratégie également, si ce n’est que l’on s’essayera à quelques petites dérives en verticale pour travailler au sondeur.caix-av4Les spots sont multiples, et l’on commencera par la bordure la moins profondes, celle attenante aux vignes. L’occasion de se faire plaisir avec quelques gros chevesnes qui refont surface sur ce secteur. On les déclenche en visant la bordure ombragée en limite d’une zone ensoleillée, les chevesnes tapent à la tombée ou après quelques zig-zag seulement à l’entrée du leurre dans la zone éclairée. On fera encore des poisson de belles tailles (42cm) et pêchu, c’est un vrai plaisir.
caix-av3Après la pause casse croute, Pavince rentrera plus vite que prévu pour regonfler le boudin réparé, et qui semble montrer des faiblesses au niveau de la rustine, un coup de pompe plus tard, on repartira finir le coup du soir.caix-av6Pipo à qui rien ne résiste dans des conditions extrêmes, fera parler la foudre et dans 7m50 d’eau, verra son stick de surface saisi sous la surface au passage le long d’un arbre mort. La tape sèche et franche lui fait penser à l’occupant actif du moment mais ce n’est point un chevesne qui se montre, mais bel et bien un Black-Bass !!! Après avoir su solliciter un brochet, Magic Pipo nous offre un Bass maillé du Lot, tant attendu et célébré comme il se doit !caix-av7Émotions faites on finira sereinement, jouant avec les échos sur le sondeur et les poissons refusant nos propositions. On continu ainsi notre apprentissage de lecture du sondeur et de pêche en verticale. Une casse sur un bec sur une attaque de surface et un Bass pris en surface aussi, on aurait signé de suite tant ces situations sont rares pour nous, on rentrera donc satisfait de notre journée, on se familiarise avec cette rivière qui demande il est vrai un certain temps d’adaptation, nous l’avions abordée un peu à la manière du Vidourle, il s’avère que la pratique est un peu différente, la Team poursuit ses expériences diverses et ses progrès…

pictograms-nps-fishingSpot Castelfranc. Pour finir ces sessions Float-Tube, on décide de pratiquer le post de Castelfranc, le plus proche du lieu de résidence. Embarquement sur une mise à l’eau au niveau d’un parking, les aménagement sont vraiment adaptés dans le Lot.castelOn devrait trouver ici une diversité intéressante d’espèces. On retrouve des fonds moindres et des chevesnes de nouveau en nombre. Pour profiter du peu d’ombre disponible on attaque par la bordure la moins profonde.castel-combatTrès vite c’est Pipo qui se fera enfin plaisir avec un gros « Cabot », entendez chevesne si vous n’êtes pas du Lot, pris à l’ombre des arbres et qui lui offrira son premier combat réel du séjour, l’obligeant à l’extraction, pour emmener le poisson combattre dans le chenal.castel-combat2Chose d’autant plus difficile que la canne est light et le fond d’environ 2m50. Les poissons foncent dans les jambes et il faut jouer de prudence et d’anticipation avec la disposition des palmes afin d’éviter le pire et la rupture de la ligne par frottement. Au final, un record qui tombe pour Pipo et 57 cm affiché, c’est un Chevesne digne de ce nom !castel-chev2Plus tard et profitant d’une phase d’activité ou de multiple saut et chasse de perche sont observés plein courant, Pavince se fera plaisir avec de gros individus qui tapent ci et la la surface faisant claquer l’eau.castel-surfaceIl faut viser juste et dans un délais le plus court possible la chasse ou l’impact. L’occasion de décrocher ce qui apparaissait comme étant le potentiel nouveau record de perche pour Pavince qui ne manquera pas de le faire entendre… Il se rattrapera sur du plus petit….castel-perchPose de midi sur l’une des nombreuses mise à l’eau en place le long du Lot navigable, elles sont super propres, le béton fraichement coulé, une voie de marche arrière assure un confort de mise en place et une fluidité si tant est qu’il y est embouteillage sur ce spot…castelfrancAprès cela, Pavince enchainant les prises de beaux spécimens, avec un score à +50 cm une fois de plus, profitant une nouvelle fois d’une phase assez étonnante, avec beaucoup d’éclats simultanés en surface, et ce, sur des centaines de mètres, quand on dit que la nature est réglée, c’est assez impressionnant.castel-chev4On remontra juste sous le palier de Castelfranc pour s’y faire une petite descente dans le courant fort sympathique.castelfranc3 …et y prendre un dernier poisson qui passe encore la barre des 40cm. Il est l’heure de rentrer, demain c’est le départ…castel-chev3

pictograms-nps-fishingSpot Casagnes et Cahors. Une fois le ménage fait et les clefs du gîte rendu, nous voila sur la route du retour par un temps très pluvieux. Il est difficile de rentrer sans pêcher une dernière fois. On décide alors d’aller voir un plan d’eau en No-Kill, celui de Cassagnes.cas2En arrivant on trouve un plan d’eau qui manque cruellement d’eau, il n’est pas très profond, alors quand la sécheresse guette, ce n’est pas très réjouissant. On prospectera les coins ou la profondeur semble correcte équipé de nos vêtements de pluie dans un froid humide et une pluie battante, on arrête pas la FT69 !cas3Pipo pourra enchainer quelques perchettes en light et Pavince tentera plus gros. Ce plan d’eau bénéficie d’une gestion bien particulière, un aménagement spécifique des fonds, et un empoissonnement fourni en brochet et black-bass, sans oublier les accès et postes de pêche pour personnes à mobilité réduite, exemplaires et super bien faites, accès voiture, pontons adaptés avec porte canne intégré, etc, la fédération de pêche du Rhône à de quoi s’inspirer 😉cas

Pendant sa phase de traque de perche au leurre de surface, et alors que je le regardai faire, Pipo verra son petit StickBait Naja 3,5 cm de chez Sakura, exploser en surface et pris par ce qui ressemble à un bec bien fat d’environ 70/80 cm. Juste de quoi réaliser et ferrer une tresse déjà dépourvu de son bas de ligne fluoro carbone 17/100… Quel classe, c’est le deuxième bec qu’il nous fait bouger, et c’est aussi la deuxième casse, ces brochets du Lot nous en font voir de toute les couleurs et ne se laissent pas prendre comme ça, comme pour nous inciter à revenir les traquer l’année prochaine, voir même avant….! C’est à croire qu’ils font partis de l’équipe de la fédération et participent à leur manière au maintient de l’intérêt à la pratique de la pêche touristique dans le coin 🙂 C’est réussi, et Pipo est fou de rage. Il décide de passer au Popper et de repasser compulsivement sur le post, comme si le miracle pouvait se reproduire deux fois au même endroit. Et après quelques passages, alors qu’il devait surement revivre l’action précédente, Pipo se fera surprendre une deuxième fois par un bec décidément déchainer, il loupera le Popper par l’arrière, et révélera sa masse impressionnante laissant Pipo pantois devant un tel toupet !

On partira amusé de ce dernier coup de ligne, trempé par une pluie qui ne cessait pas. En route pour Cahors pour y manger un bout, faire un tour au fameux pont Valentré et prendre l’autoroute pour Lyon. Ce pont est magnifique et je tenais à le voir. Ce sera l’acte touristique du séjour. D’une longueur de 172 mètres, le pont Valentré possède huit arches, retombant sur des piles pourvues d’un avant-bec. Il possède trois tours, dont seules les deux placées sur les rives étaient fortifiées de mâchicoulis et d’archères. Chaque extrémité était à l’origine protégée par un châtelet, ces éléments ayant presque disparu de nos jours. A noter que le pont n’est interdit à la circulation que depuis 1995.IMG_2456 Le souci quand vous mettez des pêcheurs passionnés en mode visite sur un pont et bien ils regardent l’eau en bas, les piles de pont, etc… et ils voient de beaux chevesnes, de belles tailles…! Que voulez vous, on mettra 2 euros dans le parcmètre et on partira pratiquer Cahors en Street Fishing sur leur parcours Passion en No-Kill brochet.passion

Les associations de pêches très nombreuses localement tout le long du Lot, développent un tourisme pêche concret et ce type d’initiative est monnaie courante la bas. Les bordures étant très encombrés, ils ont crées notamment des espaces aménagés, un chemin de « halage » artificiel pour faciliter l’accès et les repérages. Le lit de la rivière reçoit lui aussi sont lot d’aménagement avec frayère, îlots artificiels immergés, marquage et suivi des poissons de lâcher et des souches de reproduction sauvage. Les lâcher sont conséquents et fréquents, ce qui explique une bonne densités sur la zone, malgré une présence de braconnage importante selon certains dire locaux…IMG_2464On jouera au leurre de surface trois bonnes heures en découvrant ce que l’on aimerait avoir chez nous, des associations et fédérations proches des pêcheurs, de la nature et donc du loisir de pêche. Bon, on est quand même un peu mauvaise bouche, dans le Rhône c’est en progrès !IMG_2472Ce sera pour nous l’occasion de marquer le coup grâce à l’artificier maison, et de faire le seul poisson de Cahors juste à l’amont du fameux pont et de pouvoir y faire LA photo du séjour, rendez-vous compte, un Bass devant le pont Valentré et vous avez tout résumé ! Bravo Pipo !!! On pourra prendre enfin la route sans risquer de se faire absorber par un plan d’eau ou autre rivière sur la route, la nuit va tomber, il faut se résigner à rentrer… mais l’on a aussi déjà en tête nos sessions dans le Vidourle et un départ proche dans le Gard nous laisse le courage nécessaire pour rejoindre Lyon sous les orages.

Un bilan Lot très positif, cette région est magnifique et le potentiel pêche dans la rivière Lot semble infinie, nous reviendrons à des saisons plus propices à la traque des carnassiers 😉


Une petite vidéo pour mieux se rendre compte pour les amateurs… (11 min 20 s – 340 Mo).

A bientôt dans le Lot… 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Powered by WordPress and ThemeMag

Accueil | Mentions Légales | CGU_iShare_iNav | Politique_Confidentialite | Remerciements | RSS : s'abonner | Thanks to Cr@zypush