Saône – PK34 – St Bernard (69) – 28/05/2012


Lundi 28 mai 2012,
Jour férié oblige, Pipo est dispo un lundi, c’est l’occasion d’aller faire une full circus en Saône, puisque Nico est toujours partant en ces début de semaine, pas le cas de toute la team, CLC est lui au charbon ! Le débit du jour est d’environ 430 m3/s, la rivière est donc praticable, inutile de se réfugier dans une lône. Nous déciderons d’aller du coté de St Bernard, en rive gauche, explorer un spot, un peut plus en aval que le premier testé ici il y a quelques temps, environ 400 mètres plus bas que le PK34.

C’est donc à 10h00 par 18 degrés que nous nous rendons avec Pipo en direction des rives de la Saône à St Bernard. Nico arrivera de son coté avec sa petite, histoire de l’éduquer dès le plus jeune âge au joie du circus fishing… Le temps est magnifique et la température idéale !

On trouvera rapidement la deuxième mini plage, située 200m plus bas que la première que l’on avait expérimentée, avec les mêmes caractéristiques, un coin idéal pour pêcher à plusieurs par vent du nord ou pas. Une grande prairie, à l’abri du vent grâce à de grands arbres et une butte. L’exposition est plein sud, le top pour bronzer ! On peut y faire du feu, présence de sable et d’herbe verte. On sonde et la nature du fond nous laisse espérer une bonne pêche au feeder, la profondeur est d’environ 2m à trente mètres…

On entamera tout trois une pêche au quiver/feeder, Pipo en tête de courant, puis Pavince et enfin Nico, qui stratégiquement, jouera la carte de la récupération d’amorce en aval…;-) Il installera l’artillerie lourde composée de trois feeder et une canne circus. On utilisera respectivement des cages de 50, 60 et 100 grammes, dépendant du niveau de pêche. A grande distance le courant est plus soutenu, mais au bord et sur une bonne largeur d’environ 30 mètres, il est plus calme et stable, et aujourd’hui, 60 grammes suffisent pour tenir, on observe juste quelques mètres entre l’impact et le calage.IMG_1226

Les soucis à prendre en compte sont, comme la dernière fois, la présence d’un léger haut fond à 10 mètres, le poisson part d’un seul coup vers le fond, et si vous ne le brider pas très haut, vous le perdrez. En effet, ils partent vers des souches, et ils s’y réfugient, dès lors il est quasi impossible de tout ramener, on laissera le poisson, la cage, le montage ou le tout ! Il y a aussi de nombreux herbiers au fond, et il arrive même qu’au ferrage, le poisson soit déjà bloqué.

Ce sera Nico et ses trois feeder qui lancera le bal et de belle manière. Il commencera par prendre quelques brèmettes et hybrides sur son premier feeder avant que cela ne s’accélère… C’est ensuite le deuxième qui part, puis le troisième… Au bout de trente minutes de pêche, la situation est la suivante : Nico est à gauche avec une canne en main et un poisson bloqué dans le fond, quand à moi, à coté, je m’occupe de son deuxième feeder forcement…, et Pipo du troisième… Il comprendra vite que la pêche à plusieurs feeder, quand ça mord, c’est pas donné à tout le monde,… ou plutôt si….;-)IMG_1227

Pipo le suivra dans un bon rythme également, montant brème et hybride de maille moyenne. Les gros spécimens ne sont pas de sortie aujourd’hui à part un ou deux gros mâle brème qui se laissera piéger. Je pêcherai pour ma part, à plus grande distance, échant tantôt au maïs vanille et bouquet d’asticot, tantôt gruyère. Il faut dire que le barbeau du samedi m’a mis en surtension et je décide de persévérer dans ma quête. Je n’aurai pas la même « chance » et le résultat sera plutôt décevant, brèmes bordelières et communes s’inviteront, mais pas nos bolides moustachus.

On mangera barbecue dans la bonne humeur tout en levant du poisson de temps à autre. L’après midi sera plus calme pour Nico, son coup semble s’être vidé, idem pour Pipo. Je passerai pour ma part à un hameçon de 16, plus petit, et arrêterai le maïs et ce sera le début ! Une douce folie s’est emparée des poissons sur mon coup et j’en viens même à charger mes cages à moitié pour ne pas « perdre » trop d’amorce tellement les touches ont lieu rapidement. Cela durera deux petites heures. Je rattraperai mon retard du matin sur de belles brèmes et des hybrides plutôt coriaces.

Ici et aujourd’hui plus qu’avant, la pêche est très difficile, les poissons tatillons, et quand on arrive à les ferrer, on les perds 2 fois sur 3 en les ramenant… 🙁 Beaucoup de décroché et de casse à déplorer !IMG_1228

On continuera sur un petit rythme jusqu’à la nuit et un deuxième barbecue histoire de finir les restes de midi. Pipo réalisera même, et sans forcer, l’exploit du jour, avec un petit silure de 60 centimètres pris sur sa dernière cage lancée. A noter la grosse densité de bateau et autre scooter des mer, qui passent et repassent à haute vitesse, générant, tantôt des touches, tantôt des gros trous !

Au bilan de la journée, 30,5 Kg de poisson pour la FishTeam69, soit 3 de plus que la dernière fois, Pavince et Nico feront bourriche commune à 22,5 Kg, essentiellement sur de la brème et hybride, 50 poissons environ, Pipo fera 8 Kg sur 15 poissons. Statistiquement et pour information, on a estimé les pertes à 66% (2/3) sur les poissons ferrés, mais décrochés ou cassés. Imaginer un total à + de 100 Kg les jours ou ça ira mieux et dans des spots plus adéquates, pas impossible au vu des records journalier personnels s’élevant à 25 Kg en moyenne pour les membres de la team, mais ça laisse rêveur…IMG_1256

 

Spécial Kiss à celles et ceux qui nous lisent dans l’ombre….;-)

Une petite vidéo pour mieux se rendre compte pour les amateurs…

A bientôt dans la Saône…;-)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Powered by WordPress and ThemeMag

Accueil | Mentions Légales | CGU_iShare_iNav | Politique_Confidentialite | Remerciements | RSS : s'abonner | Thanks to Cr@zypush