Barrage du Vérut (42) – 31/03/2012


Samedi 31 mars 2012,
Week-end d’organisé dans les monts du Lyonnais, on repère pas mal de spot dans le coin de Saint Symphorien sur Coise. Il nous manque encore un plan d’eau situé entre Chazelle sur Lyon (42) et Saint Galmier (42), une première catégorie avec asticot autorisée, le Barrage de Vérut. Allons-y !

C’est donc à 6h30 par 3 degrés que nous nous rendons  avec CLC et Pipo en direction du barrage. L’accès se fait bien, en arrivant, une route fait quasiment tout le tour du plan d’eau, et cela nous permet d’avancer la voiture à 100 mètre du spot que l’on choisi, près de la retenue et du coin barbecue…IMG_0712

Il fait froid et le brouillard recouvre la surface, les poissons sont bien actifs en surface et dessinent de nombreux ronds… Cela nous mettra en confiance pour monter les lignes dans ce froid quasi hivernale.IMG_0714

Pipo entamera une pêche au feeder et à la carpe, CLC et moi à l’anglaise en coulissant. La grande profondeur de ce plan d’eau nous donnent envie d’aller voir à fond ce qui si passe. On coulissera au niveau d’une fosse à 20 mètre du bord puis en décollé petit à petit. La pêche s’effectue alors dans 10 mètres de fond ! A noter qu’au niveau de la retenue, le niveau est de 14 mètres…IMG_0721

Mais les touches ne viennent pas, malgré une amorce bien collante qui tient sur le fond, c’est le calme plat. Que ce soit au feeder ou à l’anglaise, toujours pas de poisson dans les bourriches. Une vue panoramique du plan d’eau depuis le centre du barrage sur la retenue.IMG_0719

A midi on profitera du « barbecue » mis à disposition pour se préparer quelques saucisses et merguez.IMG_0725

Suite à quoi, j’enchainerai sur une pêche feeder pour rejoindre Pipo dans sa dure labeur. Mais les résultats seront identiques. Il montra un petit poisson chat et ce sera le seul à sauver le capot ici. Un chat de première catégorie qui compte double, il fera donc  30 x 2=60 grammes et détient ainsi le record de la Team ici !IMG_0715

Le vent s’est levé mais l’activité est identique, quasi nulle… Ce plan d’eau semble plus adéquate pour la pêche du carnassier, chose confirmée plus tard par des jeunes pêcheurs. Ici les truites, black-bass et autres brochets sont majoritaires.IMG_0727

Vers 15 heures, Pipo craque et propose d’aller finir la journée au plan d’eau d’Hurongues, que nous pratiquerons le lendemain, histoire de faire quelques gardons et en profiter pour faire des courses manquantes sur la route. Personne ne s’y opposera, au contraire on sent comme de l’engouement pour s’en aller d’ici lolIMG_0728

On finira tranquillement à Hurongues à faire du gardon sur le coup du soir, en deux heures, CLC fera 700 grammes, Pipo capotera, et moi 350.IMG_0733

Une petite vidéo pour mieux se rendre compte pour les amateurs…

A bientôt au barrage du Vérut..;-)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Powered by WordPress and ThemeMag

Accueil | CGU | Remerciements | RSS : s'abonner | Thanks to Cr@zypush